Centre paramédical Langu'âge à Roclenge

Troubles des conduites alimentaires

Les troubles des conduites alimentaires peuvent se faire :

  • dans le sens de la restriction (anorexie, boulimie) ;
  • dans le contexte d'une pathologie psychiatrique (schizophrénie, mélancolie, hypocondrie, etc) ;
  • dans certaines maladies organiques.

1 L'anorexie mentale

L'anorexie mentale, présente essentiellement chez la jeune fille, est la forme la plus typique et aussi la plus fréquente. Elle survient à l'adolescence chez une jeune fille entre 13 et 18 ans apparemment "sans problème". L'anorexie survient subitement, comme un coup de tonnerre dans un ciel serein : suite à une déception scolaire, sentimentale, un deuil ou un régime amaigrissant après une remarque ressentie comme "vexante" par l'adolescent(e).

La triade (des 3 A) s'installe progressivement :

  • Anorexie allant de la restriction plus ou moins qualitative (la viande, les aliments gras) au refus de l'alimentation quasi-total,
  • Amaigrissement variable, pouvant aller jusqu'à 1/3 du poids,
  • Aménorrhée, le plus souvent secondaire.

D'autres éléments doivent retenir l'attention :

  • l'hyperactivité sur le plan physique ;
  • des épisodes de boulimie soigneusement cachés et très culpabilisés ;
  • la constipation souvent traitée par la patiente par l'ingestion de laxatifs.

Sur le plan psychologique

L'anorexique a la réputation d'avoir de bonnes capacités intellectuelles. Il existe une sorte de négation de l'image du corps, l'anorexique ne se perçoit pas comme maigre, elle paraît indifférente à l'amaigrissement, il existe une angoisse très marquée lors de toute ingestion d'aliments.

Les relations de l'anorexique sont généralement pauvres avec ses pairs. La famille est volontiers décrite comme ayant tendance à surprotéger l'anorexique. Il existe une grande difficulté au niveau de la séparation des parents.

Traitement

Parallèlement à la prise en charge somatique, un suivi psychologique individuel et familial est nécessaire.

2 La boulimie (hyperphagies - boulimie)

Les adolescent(e)s décrivent la boulimie comme une sensation de faim, accompagnée d'une grande angoisse les contraignant à absorber de manière impulsive une énorme quantité d'aliments ; et après cette ingestion, une grande culpabilité qui peut conduire à des vomissements provoqués.

Sur le plan psychopathologique, on retrouve de tels accès boulimiques au cours de l'évolution de l'anorexie mentale, accès cachés et souvent suivis de vomissements provoqués.

Contacter le centre de logopédie